¡ C'EST PAS LA FIN DU MONDE !

Ah quelle partie d'plaisir d'ouvrir le journal ce matin
Je constate avec joie encore une fois que tout va bien
Y'en a qu' fessent fort au Sud au Nord qui s'disputent l'âne-à-palmes d'or
Et pour qu'ils fassent leur cinéma, on leur fournit les caméras ...

Mais ce n'est pas la fin, c'est pas la fin du monde
Si on s' prend tous un four, là ce s'ra pas d'la micro onde
Non ce n'est pas la fin, aussi vrai qu' la terre est ronde
Et comme c'est une bonne poire elle nous en promet des histoires

Tout en m' ressassant les nouvelles je me promène dans les ruelles
Oh c'est l'été la vie est belle vient me dégeler la cervelle
J'poursuis mon anthropologie et pas d'quoi faire une élégie
Sur une face d'homo urbanus mais les sourires ont des cactus!

Mais ce n'est pas la fin, c'est pas la fin du monde
Le fin du fin dans cette ronde ce s'rait plutôt la faim dans l'monde
Avec tous les surplus qu'on a, y a pas moyen de changer ça
Attitude non économique et beaucoup trop philanthropique
Pourtant les hommes politiques aiment à filer sous les tropiques
Pourtant les hommes politiques aiment à filer avec not' fric !

Et sur ces entrefaites je rentre chez nous le cœur en fête
Avec un bouquet de violettes et l'ébauche d'une chance honnête
Paraît qu'j'suis ben en r'tard mon amour a comme les yeux noirs
Et tant de jolis noms d'oiseaux qu'des ailes me poussent dans le dos

Mais ce n'est pas la fin, c'n'est pas la fin du monde
Pour une toute petite chicane on va pas s'brûler nos secondes
Non ce n'est pas la fin, c'n'est pas la fin du monde
Flânons un peu sur Marie-Jeanne et là j'te f'rais le coup d'la panne

C'est vrai qu'au fond j'ai pas d'boulot et pas grand chose dans l'ciboulot
Qu'nos idéaux sont pris de haut qui faut qu'on fasse des dineros
Que c'est la crise un peu partout qu'on s'en va on ne sait pas où
Que les pôles ont les plombs fondus même que ça va nous r'tomber d'ssus
Qu'on est pris dans des cercles vicieux qu'l'air est vicié qu'l'eau est dégueue
Qu’on est a l’ère du virtuel et d’la connerie universelle
Mais a l’échelle de l’univers, on reste pas moins un grain d’poussière
et a l’échelle du cosmos c’est des petits souliers qu’on chausse !

Mais ce n’est pas la fin, la fin des haricots
Même si dans leur soupe à l’oseille tu vois remuer des asticots
Comme les carottes sont cuites l’ragoût s’ra pas une réussite
On se tapera du soleil vert et on aura une frite d’enfer!



2003 © La Chango Family